14 juin 2012

QUELQUES SOUVENIRS POUR EN FINIR

- Alors papy, as-tu réfléchi à quelques "trucs" de ton enfance à évoquer ? - A vrai dire peu de choses m'inspirent encore. Vu mon grand âge, il ne faudrait pas que je tombe dans le gâtisme en ressassant les mêmes histoires. - "Gaga" toi ? Tu sembles encore relativement bien dans ta tête. Parle-moi de la suite du déménagement. Quid de ta grand-mère ? - Merci pour le "relativement". En fait, ma grand-mère a préféré rester seule alors qu'elle aurait pu nous suivre. Elle nous a finalement rejoints après deux ou trois ans. Vu l'état de... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]

07 juin 2012

RETOUR AUX SOURCES

- En fait, papy, vous n'avez pas cohabité longtemps avec ta grand-mère. - En effet, après quatre années environ, nous sommes retournés dans la maison de ma naissance. Mon grand-père  y habitait avec mon oncle et sa femme. Il avait 69 ans. J'ignore s'il exploitait encore sa ferme. Mais, poussé dans le dos par ma tante qui voulait retourner "chez elle", il suivit le couple à Bassilly. C'est ainsi que mon père reprit la ferme. - Comment as-tu vécu ce changement d'horizon ?  - Sans problème. C'était une nouvelle façon de... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:57 - Commentaires [11] - Permalien [#]
31 mai 2012

TRANCHES DE VIE

- Alors papy, on est à court de souvenirs ? - Je dirais plutôt que j'en ai trop, à différentes époques de ma jeunesse. Le problème étant de rester cohérent et d'éviter les redites. - Je crois qu'il faudrait faire un tri et procéder chronologiquement. - D'accord. Quelques mots sur mes parents. Ils se sont épousés en 1925 (ou 1924 ?). Ils ont habité avec mes grands-parents paternels. Pour je ne sais quelle raison, ils ont rejoint ma grand-mère en 1933. Mon grand-père maternel était décédé en 1931, j'en ai parlé précédemment. Il... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:53 - Commentaires [14] - Permalien [#]
24 mai 2012

LE RETOUR DE L'ENFANT PRODIGUE

- Coucou, me revoilou. Salut papy. - Tiens voilà le fiston. Tu te faisais plutôt rare ces  derniers temps. - Que veux-tu, les études, ça acccapare. - Me fais pas rigoler. - Bon, passons. J'ai malgré tout trouvé le temps de te lire. Et tes souvenirs, tu en as encore beaucoup ? - Bien sûr, il y en a toujours. Le problème est de rassembler des tranches de vie en un tout cohérent. Et sans se répéter. Je crains de tomber dans la banalité. Je t'avoue que, pour le moment, je sature. - Allez, j'ai un peu de temps.... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:18 - Commentaires [10] - Permalien [#]
17 mai 2012

GUTENBERG ME VOILA

17 et 24 février 1946 : premières élections législatives et provinciales de l'après guerre. Ma vie professionnelle débuta le 25. J'y ai fait allusion sommairement il y a quelques mois. L'imprimerie se situait à 4 km de chez moi. Je ne possédais pas de vélo. Il y avait un vieux cadre au grenier mais le hic c'est que l'approvisionnement en pneus était difficile. Pendant trois mois j'ai fait le trajet à pied.  Un hebdomadaire paysan était mis en page par l'associé. La composition des textes était effectuée à Lessines. Un... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 18:01 - Commentaires [17] - Permalien [#]
10 mai 2012

LA DICTEE DU BALFROID

  Chaque année est organisé un concours de dictée pour les 6e primaire. C'est près de 20.000 élèves dans les écoles candidates qui ont pris part cette année aux qualifications. Après les demi-finales provinciales, 320 élèves ont participé à la finale. Voici les résultats des meilleurs. N                                      2 X 0 Fautes - 6 X 1 F - 8 X 2 F -  22 X 3 F - 19 X 4 F - 22 X 5 F N Ce qui signifie que 241 élèves sur... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:10 - Commentaires [15] - Permalien [#]

03 mai 2012

PROPOS IMPROMPTUS

Il est des faits qui, sous une apparence banale, peuvent avoir un effet inattendu. Que je vous conte cela. Depuis deux ou trois jours, je me disais : pas de billet de souvenirs cette semaine, la veine est épuisée. J'y pensais cet après-midi. J'escomptais annoncer une pause pour me ressourcer. Les yeux tournés vers la cour fermée je regardais en rêvassant une mésange accrochée à une boule de nourriture, spectacle habituel. Mon attention fut attirée par la présence sur la corniche d'un intrus. C'est qui cette bestiole ? Un moineau ? Ce... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:46 - Commentaires [24] - Permalien [#]
26 avril 2012

BLESSURES D'ENFANCE

Lettre ouverte à une amie lointaine. . Je lisais dimanche sur ton blog des propos qui m'ont ému. Tu évoquais le problème des blessures de l'enfance. Je suis, disais-tu, une enfant posthume. La formulation m'a fait tiquer. Mais, finalement, qu'importe. Il ne fait pas de doute que, compte tenu de la mentalité de l'époque, le fait de ne pas avoir connu ton père a dû te poser des problèmes relationnels. Il me semble que tu as bien réussi ta vie et que tu as su faire de ce handicap une force. Bien sûr, parler de ses problèmes cela peut... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 20:54 - Commentaires [15] - Permalien [#]
20 avril 2012

PRETRE A LA CAMPAGNE AU TEMPS JADIS

Sans doute, le "métier" n'est-il plus aussi attractif  que par le passé. Les vocations sacerdotales sont rares depuis pas mal d'années. Mon propos n'est pas d'en analyser  la cause. Au temps de ma jeunesse, chaque commune disposait d'un prêtre. Plus un vicaire pour les paroisses plus importantes. L'activité religieuse y était importante. Chaque dimanche deux messes étaient célébrées. En sus, l'après-midi, il y avait des vêpres. Et chaque matin à 7 heures une messe était également célébrée à laquelle assistaient quelques... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 05:42 - Commentaires [19] - Permalien [#]
12 avril 2012

PROPOS DESABUSES

A lire ou écouter les médias, je me demande parfois  : "Où allons-nous ? ". La violence se manifeste dans tous les domaines. L'insécurité est partout. On en deviendrait paranoïaque. Voici une semaine, une violente collision entre une voiture et un bus bruxellois et c'est le drame. Les personnes blessées font appel, sans doute à bon escient, à un ami. Un superviseur de la STIB présent pour le constat conseille au chauffeur de se réfugier dans son véhicule. L'ami des victimes frappe le constateur. Celui-ci s'écroule. Transporté à... [Lire la suite]
Posté par Dinosaure 80 à 19:57 - Commentaires [11] - Permalien [#]