Aux temps lointains où j'étais un gamin en culottes courtes (1937 et suite), mon instit jouait les banquiers. Résultat de recherche d'images pour "livret d'épargne"Périodiquement, une partie des élèves possédant un livret d'épargne apportaient quelques économies. Ils n'étaient pas la majorité et je n'en faisais pas partie.
m
L'enseignant enregistrait leurs versements : 3 % ce n'est pas le pactole mais "les petits ruisseaux...". Les adultes aussi se constituaient un  modeste  magot. La CGER, pour encourager l'épargne des jeunes, octroyait à la naissance un livret d'épargne sur lequel elle avait versé 20 francs. Bloqués jusque la majorité.
p
Lors du décès de mon père en 1966, nous avons découvert dans un tiroir un livret d'épargne. Il n'avait plus été alimenté depuis au moins cinquante ans. Inutile de dire que la somme n'était pas mirobolante. 
Résultat de recherche d'images pour "livret d'épargne"
m
Candidat pour l'achat d'une maison en vente publique en 1956, j'étais pressé par le temps pour trouver un prêteur. Le notaire me dit : "je peux vous prêter la somme si nécessaire". En fait, certaines personnes confiaient leurs économies au notaire qui les prêtait à son tour. Au taux de 6 % avec toute souplesse pour le remboursement selon possibilités.
m
Mais voilà, les temps changent et les banques ont pris le pouvoir. Après avoir ruiné tant de personnes par leurs spéculations hasardeuses, les voilà qui crient misère. Pour les livrets d'épargne, elles n'octroient plus que 0,11 % annuels. 1,10 E pour 1.000 euros. "Garçon, une bière pour fêter ce pognon".
Résultat de recherche d'images pour "livret d'épargne"
m
Tout ceci n'empêche pas le versement aux big boss d'émoluments de plus d'un million d'euros annuels. 13 patrons belges seraient dans le cas. Et 3.865 pour l'Union Européenne. Ce qui n'exclut pas le parachute doré.
m
Consolation : "bénéficier" de funérailles  à 475. 000 euros comme le mari de Céline Dion ou d'une messe avec 50 personnes présentes, pour le dernier voyage du défunt, c'est kif kif bourricot.