Il faut manger pour vivre, cela chacun le sait.  Le problème, c'est que pour beaucoup d'espèces la seule nourriture est constituée d'autres êtres vivants. De la coccinelle dévorant les pucerons, en passant par les oiseaux insectivores,  pour terminer par ces "cruels" carnassiers qui n'ont pas d'autre ressource. S'il y a un créateur, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a été mal inspiré à ce sujet. Que les chrétiens l'appellent le bon Dieu, je trouve le vocable un peu osé. Mais cela n'engage que moi.
m
Le plus grand des prédateurs.
m
Bien qu'omnivore, l'homme a fait le choix, pour partie, d'une nourriture animale. Si d'autres espèces tuent pour manger, l'homme le fait également pour son plaisir. Qu'on se souvienne du massacre des bébés phoques à la batte de base ball. Mais si ces temps sont révolus, il subsiste un scandale plus grand encore.
m
"Ils ont une queue derrière et une autre devant" dit la chanson. Mais ils ont aussi deux incisives externes qui ont, de tous temps, été l'objet de convoitises. Les oeuvres d'art en ivoire c'est une histoire multiséculaire. Et la chasse pour s'accaparer du "produit" aussi. Mais on n'arrête pas le progrès... dans la cruauté. Cent éléphants sont massacrés chaque jour  en Afrique par des braconniers. A l'arme lourde ou à l'explosif. Vu l'étendue des territoires, les Etats n'ont pas beaucoup de moyens pour faire cesser ces tueries. Compte tenu du temps de gestation de l'espèce (22 mois), au rythme actuel des assassinats, la disparition de l'espèce pourrait intervenir un jour. Comme d'autres. Par la faute de l'homme.
m
Busines is business.
m
Le commerce illégal est toujours en hausse. Il a presque triplé depuis 1998. Bijoux, sculptures, baguettes : près de 14.000 objets ont été saisis à Zaventem depuis 1984. Ce qui représente un total de 4,5 tonnes. A +/- 140 kilos par animal, faites le compte...
L'ivoire arrive dans notre pays dans les bagages de particuliers et est acheminé vers l'Asie. Par une convention mondiale, la chasse et le  commerce sont interdits. Mais la Chine et la Thailande continuent à autoriser le commerce à l'intérieur de leurs frontières. L'ivoire est utilisé pour la médecine traditionnelle. Et, bien sûr, pour l'exécution d'oeuvres d'art.
On estime que si la Chine interdisait l'entrée de matière première, la demande chuterait de 70 %. Il serait bon que la communauté internationale fasse pression en ce sens. En lui faisant comprendre que c'est un préalable à toute relation commerciale. On  peut toujours rêver...

Elephants-GETTY-440672