Avec la cinquième réforme de l'Etat, la fiscalité est devenue une compétence régionale. Sale temps pour les automobolistes qui "oublient" d'acquitter leurs taxes de circulation et autre eurovignette.
Pour le recouvrement, la Région wallonne n'a pas lésiné sur les moyens. Quatre brigades de contrôle sillonneront les routes. Une équipe de sept hommes est dotée de deux camionnettes et d'une voiture pourvue d'un scanner lecteur de plaques. Relié à une base de données, ce logiciel est avisé quand il y a fraude. La communication est transmise aux camionnettes qui interceptent alors le contrevenant. Celui-ci doit alors acquitter la somme due assortie d'une amende via un terminal de paiement. Faute de quoi son véhicule peut être immobilisé un maximum de quatre jours.
En lisant cette information, je me posais la question : le jeu en vaut-il la chandelle vu les moyens coûteux employés? Je sous-estimais l'importance des chiffres. Pour la Wallonie, 1,8 million de voitures rapportent à l'Etat 707 millions d'euros. 5% supplémentaires escomptés représentent donc 35 millions. Ce qui est minime eu égard aux frais engagés. La Flandre ayant progressé de 10 %, cela ne peut que progresser.
Il y a, dit-on, 20% de personnes en défaut de paiement. Là, j'avoue ne pas comprendre. Essayez de ne pas vous acquitter de vos impôts ou autre redevance TV. Et ici rien ne serait détecté ? Les administrations doivent ou devraient connaître les mauvais payeurs. Un lecteur de mon journal pose la question :  "où est passé le temps de la vignette apposée sur le pare-brise ?". Les pandores n'auraient pas besoin de tous ces moyens sophistiqués. Mais, bon, si ça donne un emploi à 28 personnes...
m
Paradoxe.
m
L'Etat aussi est en défaut de paiement. J'entendais dernièrement que le ministère de la Justice avait quelques centaines de millions de dettes pour l'exécution de missions. On dit que cela va mieux, mais je me souviens d'un temps où des entreprises se trouvaient en défaut de liquidités faute d'être payées à temps pour des travaux. Certaines furent même acculées à la faillite. Selon que vous serez puissant ou misérable...