Dans la classification des espèces, l'homme est affirmé comme étant omnivore. Autrement dit, il est en partie carnivore. A la limite, on pourrait dire que c'est intellectuellement erroné. Avant la découverte du feu, nos lointains ancêtres ont dû subir de sérieux problèmes digestifs. Mais bon, passons...
m
Ce ne fut pas toujours le cas, mais aujourd'hui on se préoccupe du bien-être animal. Des règles ont été édictées pour des conditions d'élevage améliorant le confort. Ce qui m'irrite c'est que, au nom du respect des cultures, le sacrifice sans étourdissement est permis aux musulmans.Pour la recherche médicale, bien des animaux sont sacrifiés. Tout en le déplorant, on peut l'admettre.
m
AU SECOURS BRIGITTE !
m
fourrure
Mais où l'on fait fi de toute considération éthique, c'est dans l'élevage des animaux à fourrure. C'est loin des préoccupations des "personnes de la haute" se pavanant avec un manteau en fourrure de vison ou de chinchilla. Sans doute, n'en ont-elles même pas conscience.
m
Les Pays-Bas ont interdit l'élevage des visons. Pour continuer leur négoce, des éleveurs néerlandais voudraient s'installer en Belgique. La ville de Wervik contactée a refusé. A l'initiative de Gaia, une pétition a recueilli 2.000 opposants. Business is business, la province de Flandre occidentale s'est déclarée intéressée par le projet. Il est question de 107.000 visons ce qui doublerait quasi l'élevage chez nous. Un projet interdisant l'élevage en Belgique serait à l'étude à la Chambre.
m
UN CHIEN DANS L'ESPACE.
m
Le 3-11-57 eut lieu le lancement de Spoutnik 2. Dans le projet était à l'étude la possibilité d'envoyer l'homme dans l'espace. Un chien, Laïka, fut installé à bord avec de la nourriture. Il avait subi un dressage au préalable. Il devait accéder à sa nourriture dans un certain ordre. Le dernier jour, il absorbait des aliments contenant un produit létal, le retour sur terre n'étant pas possible. Le chien a ainsi été sacrifié après 7 jours.
m
Un journaliste a rapporté l'anecdote suivante. Affabulation ou vérité je ne sais. Une dame, vêtue d'un manteau en astrakan avait exprimé son indignation. Le problème ? Pour la fabrication desdits manteaux, des brebis sont sacrifiées quelques semaines avant la mise bas. La peau des agneaux immatures servant pour la confection. Question évidente : combien d'animaux ont-ils été sacrifiés pour le manteau de cette "dame au grand coeur "?
laika